Emy la fée bio

17 novembre 2017

Savon visage pour Monsieur ! le NEEM

Bonjour à toutes et tous !

Aujourd'hui, je voulais partager une recette pour les messieurs !

Pour faire plaisir à ma moitié, je voulais concevoir un savon pour le visage assez crémeux et donc, peu moussant. Le savon sera adapté pour toutes les peaux mais particulièrement aux peaux grasses.

En effet, dans la recette, j'ai ajouté une poudre ayurvédique le NEEM. C'est poudre détoxifiante et purifiante idéal pour les peaux à tendance grasse, voire acnéique !

j'ai ajouté des huiles essentielles (HE) une fois n'est pas coutume lol ! j'ai fait un petit combo pour créer un parfum agréable et qui plait à la gente masculine.

Outre l'odeur créee, je voulais des HE intéressantes pour la peau et notamment pour les peaux à tendance grasse : 

- la myrrhe (anti-infectieux et cicatrisante) 

- le romarin à cinéole (fongicide, anti-bactérien, revitalisant)

- le petit grain (régule la sécrétion du sébum)

La recette ?

Savon surgras à 9% (en réduction de soude)

Huile d'olive : 60%

huile de coco (coprah) : 15%

huile d'avocat : 10%

beurre de karité : 10%

huile de ricin : 5%

A la trace, j'ai ajouté

- 10 gouttes (au kg d'huiles) de vitamine E (évite le rancissement des huiles)

- 1,5% de cacao blanc (pour permettre de durcir un peu le savon)

- 8% de poudre de NEEM

La soude (à recalculer sur un calculateur et à manipuler avec précaution --> lunettes, gants, masque)

 

Je l'ai laissé en cure pendant 5 semaines avant l'essai concluant de monsieur ! 

Et vous messieurs ? une recette préférée ?

IMAG0548

c'est le savon vert foncé à droite !

 

 

Posté par Emy la fee bio à 11:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,


Savon au CALENDULA : Un bonheur pour nos babychoux

Hello !

Je voulais donner la recette d'un savon tout simple au calendula mais qui est un véritable bonheur !

Pourquoi ? 

Ce savon allie :

- la simplicité, car seulement 4 ingrédients !

- le crémeux, je n'ai pas cherché l'abondance de la mousse mais le côté onctueux d'un savon-crème.

- l'efficacité,  je voulais tester mon macérât huileux avec les fleurs de soucis officinal (calendula) dans l'huile d'olive.

 

Petit retour sur les fleurs de calendula

Cette fleur est une pure merveille notamment sur la peau de nos petits loups comme pour nous d'ailleurs !

En effet, ses propriétés sont nombreuses et intéressantes.

La fleur est cueillie en été dés qu'elle éclos (l'idéal est le matin tôt ou le soir) puis, elle est séchée et conservée dans un endroit sec.

Elle peut être infusée dans de l'eau ou en macérât dans de l'huile et appliquée sur la peau en cas de petites lésions superficielles (bleu, sécheresse, érythème...) 

D'ailleurs, quand je faisais mon liniment maison, j'utilisais le macérât de calendula pour prévenir ou soulager les érythèmes fessiers !

Elle peut même être utilisée en tisane pour certains maux d'estomac, menstruations douloureuses... mais là je vous oriente vers un herboriste et /ou naturopathe :)

Je n'avais pas assez de fleurs séchées, je m'en suis procurée chez un herboriste près de chez moi (Nord Plantes pour ne pas les citer, ils sont sérieux, très pros et ils vendent en ligne et pour moi : c'est local !)

Avant de faire les macérâts de calendula moi-même, je les achetais tout fait mais franchement, "l'huile" ou plutôt macérât de calendula revient cher surtout si on en fait des savons :) En plus, les macérâts qu'on trouve chez les commerçants sont souvent faits à base d'huile de tournesol... pas top en grande quantité dans un savon (le tournesol a de bonnes qualités mais à petite dose en tout cas dans les savons)

Donc, j'ai pu faire un macérât huileux de calendula à base d'huile d'olive à 100% ! Je calcule donc, dans mon savon ce macérât comme l'huile d'olive.

La recette ?

le trio gagnant selon moi ? olive/karité/coco !

Je voulais un savon avec très peu de coco car je voulais un savon pour bébé, alors moins de coco il y a, moins le savon décapera (c'est mon côté Yoda...lol)

En effet,, l'huile de coco fait mousser mais assèche vite la peau quand il y a peu de surgras ou quand il y en a plus de 30% dans la recette (30% du poids des huiles). Ici et en règle générale, j'utilise l'huile de coprah dans mes savons (la coprah est la cousine de la coco avec les mêmes propriétés. Quand je dois utiliser la coco en grande quantité comme pour le savon ménager, j'utilise la Végétaline).

Le beurre de karité (brut !) est une merveille puisqu'il durcit le savon est hydrate la peau ! Bon après on est d'accord, un savon c'est pour laver pas pour hydrater hein ! 

l'huile d'olive ou plutôt le macérât de calendula ! juste un bonheur :)

Je vous parlais de 4 ingrédients ? oui, le petit dernier sera une petite poignée de fleurs séchées de  calendula (que j'ai gardé de mon macérât)

 

C'est un savon surgras à 8% (car les fleurs que j'ajoute sont imbibées d'huile, ce qui ajoute un petit surgras supplémentaire)

- l'huile d'olive (mécérât de calendula) 70%

- le beurre de karité 15%

- l'huile de coco (ou coprah) 15%

- la soude caustique est toujours à calculer sur un calculateur (soapcal, mendru...), à utiliser avec prudence et avec sa panoplie de gentil chimiste (lunettes, masque, gants) !

- à la trace, poignée de fleurs de calendula séchée et imbibées d'huile

 

Sur soapcalc l'indice "cleansing" est bas car l'huile de coco est peu présente, c'est souvent cette huile qui augmente cet indice. Pour les savons destinés au visage ou aux bébés / enfants, j'évite d'avoir un indice cleansing au dessus de 13. Ici il est à 10 :) Comme cette huile est peu présente, l'indice "bubbly" est bas également. Il est compansé par un crémeux. Question de goût et de choix !

Sur Mendrulandia, les indices sont quand même dans le vert ! ouf lol!

 

La tambouille

Je prépare le matériel (propre et à utiliser uniquement pour la savonnerie !)

Je fais fondre le beurre de karité et l'huile de coprah (coco) au bain-marie (ou au micro-onde), j'ajoute l'huile d'olive

je prépare ma soude (perles de soude + eau OU lessive de soude --> la lessive de soude c'est le mélange des perles et de l'eau déjà réalisé. Regarde cependant la concentration et indique là dans le calculateur. En général la concentration est de 30-31%)

Quand le mélange huiles-beurre et la soude sont à la même température, je verse la soude d'une traite dans le mélange huileux et je mixe jusqu'à la trace (consistance du mélange comparable à une crème anglaise).

A la trace, je mets une 1ère poignée de fleurs et je mixe bien puis, j'ajoute une 2de poignée que je mélange à la spatule et non au mixeur. 

Je le verse dans un ou plusieurs moule (s) et hop en cure 5-6 semaines !

Ici, j'ai versé la pâte à savon dans une assiette d'un plat bébé que j'ai récupéré. ça fait un joli moule en coeur !

1505426553976

 

Après l'essai ouahhhh ! bonheur assuré, le petit plus des fleurs entières dans le savon le rend encore plus ludique ! D'ailleurs je l'emprunte parfois sous la douche :p en mode #mereindigne !

 

 

Posté par Emy la fee bio à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 novembre 2017

SHAMPOING en SAVON SAF ! essai 2 : UNE REUSSITE

Bonjour à toutes et tous !

Alors depuis septembre que j'ai réalisé le shampoing en SAF, je suis convaincue de la possibilité de se laver les cheveux avec un savon !

Ce n'était pas gagné, puisque le ph nécessaire aux cheveux et le ph des savons ne sont pas tout à fait les mêmes (j'en parle mieux ici

Alors pourquoi un essai "number two" ? Parce que la dureté du savon-shampoing n°1 n'était pas trop au rdv... Et oui j'ai fait des savons-shampoings d'environs 50g et ils fondaient plus vite qu'un glaçon dans un café :/ en 5-6 shampoings il n'en restait plus rien.

Donc, j'ai voulu augmenter le pourcentage de beurre dur et de poudres afin d'avoir un indice en "dureté" plus élevé.

Pour résumer, j'ai  :

                   - ajouté du karité, j'avais pas osé à l'essai 1 par peur que le savon-shampoing laisse un film gras/poisseux sur les cheveux

                   - augmenté le % de coco

                   - augmenté légèrement le % des poudres

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La recette !

Pour un savon surgraissé à 6% (en réduction de soude) avec une concentration de soude à 30%

 

- 35% d'huile d'olive

- 30% d'huile de coco

- 25% d'huile de ricin

- 10% de beurre de karité brut

A la trace j'ajoute : 

- 30% de poudres (15% de SIDR et 15% de SHIKAKAI)

- 1 jaune d'oeuf

- 50 gouttes au kilo d'HE de romarin

- 50 gouttes au kilo d'HE de petit grain

Je prépare à l'avance tous les ingrédients dans des petits bols 

Pour la soude : 

j'utilise les perles de soude caustique (Hydroxyde de sodium, son symbole : NaOH) que je dissous avec de la bière brune dégazéifiée (je n'ajoute donc, pas d'eau !) La bière utilisée ici est de la Guiness et je la laisse se dégazéifier au frigo pendant 3-4 jours.

il te faudra calculer sur soapcalc la quantité de soude et de bière par rapport aux quantités de beurres et huiles que tu utilises.

Comme la soude a un effet exothermique, j'ai granité la bière au congélateur 30mn avant les mélanges.

Il faut bien dissoudre la soude dans la bière et respecter cet ordre : verser la soude DANS la bière et non l'inverse (pour éviter les projections) -> port de masque, lunettes et gants OBLIGATOIRE !

La tambouille

- Je fais fondre au bain-marie les beurres et huiles solides.

- Je prépare mon mélange soude-bière.

- Je prépare mes bols avec les ingrédients à ajouter à la trace.

- Je verse le mélange soude DANS le mélange d'huiles d'une traite sans précipitation. je mélange un peu avec une spatule puis je mixe jusqu'à la trace (épaississement qui ressemble à la consistance d'une crème anglaise)

Le mélange de la soude/bière et des huiles a été fait à une température de 40°c ( les 2 mélanges étaient à la même température)

- J'ajoute les poudres, je mélange au mixeur

- J'ajoute le jaune d'oeuf, je mélange au mixeur

- J'ajoute les HE, je mélange au mixeur

- Je verse la pâte à savon dans mon moule 

Personnellement, j'ai réalisé un batch d'environs 750g de savon-shampoing (soit environs 500g d'huiles et beurres). Je n'ai pas vraiment eu de patience... du coup, j'ai fait la technique du SAFOUR : SAF au four.

C'est une technique qui permet de réaliser un gain de temps sur la cure. En effet, le fait de passer le savon SAF au four (très basse température et peu de temps) termine la saponification er sèche plus vite le savon sans dégrader les propriétés. Je l'ai utilisé ici pour le test afin de ne pas attendre 5 semaines (mais 1 ou 2) et oui ça change tout :D 

Pour la technique du SAFOUR, j'ai mis mon moule dans le four à chaleur tournante à 50°c pendant 1h30 puis je l'ai laissé toute la nuit dans le four éteint et fermé. Le matin j'ai pu démouler et couper !

1510140831390

__________________________________________________________________________________________________

 

J'ai déjà pu l'utiliser et c'est parfait ! bonne tenue du savon-shampoing, les cheveux sont nikel comme au premier test ! bref approuvé par mes enfants et moi-même ! Mon mari est chauve :p

Et vous ? vous le testerez ?

 

 

 

 

Posté par Emy la fee bio à 13:57 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

28 septembre 2017

Macérats maison !

Bonjour!!!

il y a quelques semaines, je voulais mettre en pot des plantes pour en faire des macérats !

J'ai tenté 4 tambouilles :

- le macérat huileux (à base d'huile, ici huile d'olive) de feuilles de laurier (sauce) 

- le macérat huileux de fleurs de calendula (fleur du souci) 

- le macérat hydro-glycériné (eau + glycérine végétale) de chèvre-feuille

- le macérat hydro glycériné de fleur de coquelicot

 

Pour les macérats huileux : 

- jeremplis un bocal (propre et désindecté au préalable) au 3/4 de fleurs sèches (ou de feuilles et baies de laurier) puis je remplis entièrement d'huile d'olive, je le referme hermétiquement.

- je laisse macérer dans un endroit sec à t° ambiante pendant environs 5 semaines. 

- je filtre et garde l'huile dans un bocal fermé, propre et désinfecté au préalable.

Je rajoute systématiquement dans mes macérats huileux de la vitamine E pour éviter le rancissement de l'huile et dans mes macérats hydro-glycérinés j'ajoute un conservateur naturel : le leucidal (ça évite aux bactéries d'élire domicile dans les bases aqueuses !)

Les macérats huileux finiront dans mes savons et les macérats hydro-glycérinés aussi (enfin, après des essais non plutôt dans mes bases de cosmétiques !!!!) la jolie couleur coquelicot n'a pas résistée à la soude et a viré grise :/

 

IMAG0474

IMAG0475

 

 

 

IMAG0464

15 septembre 2017

SHAMPOING en SAVON SAF et sans tensio-actif type SCI ou SCS ! *essai n°1*

Hello !

Depuis que je savonne en SAF (saponification à froid), une idée me trottine dans la tête (ok... s'il y en avait qu'une !) pourquoi ne pas faire son savon-shampoing oui mais sans tensio-actif ajouté (SCI pour ma part) même si ce tensio-actif est très doux, il n'y a pas "saponification" (j'en parle ici plus en détail). A noter que le savon est par définition lui-même un tensio-actif !

Le choix de faire un savon-shampoing est donc par pure envie de savonner en SAF ! Le shampoing solide à base de SCI (recette ici) me convient bien (pas de cheveux rèche, brillance, aucune démangeaison : bref le "kiffe total")

D'abord, il faut savoir qu'un shampoing a besoin d'avoir un ph au alentours de 7 (neutre donc, ni basique ni acide. Par exemple, l'eau a un ph neutre de 7. En dessous de 7, ce sont les ph acides comme le citron ou le vinaigre. Au dessus de 7 ce sont les ph basiques ou alcalins comme le bicarbonate, l'amoniaque ou la soude caustique)

Les cheveux  ont naturellement un ph entre 4.5 et 5.5. Donc, plutôt acide. Sauf qu'un savon en SAF a un ph autours de 9. Il sera donc utile d'effectuer un rinçage au vinaigre de cidre (aucune odeur ne reste après séchage). Les après shampoings ont un ph très bas donc acide. Mais très peu pour moi... lol bref, Il faut, en réalité, équilibrer le ph au risque de voir sa chevelure s'assécher et devenir rèche.

C'est pourquoi, il est important de choisir ses ingrédients correctement et ne pas le concevoir comme un savon pour le corps ou le visage.

 

Cette recette j'ai essayé de l'élaborer au plus près de mes attentes et des besoins spécifiques d'un shampoing !

(A priori pour cheveux dits "normaux" -> ne régraissent pas en moins de 24h, ou ne ressemblent pas au foin de ton lapin)

 

- La bière brune (pour sa concentration en malte), outre le fait que je sois un ch'tite nordiste qui apprécie la bière ! Mes cheveux l'apprécient d'autant plus ! En effet, la bière donne du volume aux cheveux (et j'en ai bien besoin!!!) elle les renforce et les protège grâce au malt ! Rien que ça :)

- l'olive car, je l'adoreeeee lol C'est une huile merveilleuse pour saponifier (douceur, hydratation... en plus on la trouve facilement en local, en tout cas au niveau national ! car je n'ai pas encore trouvé d'oliveraie dans le Nord)

- le ricin, c'est une huile  qui donne un crémeux dans les savons mais surtout pour les shampoings on peut augmenter sa quantité par rapport aux savons pour le corps. C'est une huile qui fortifie le cheveu, il le gaine et favorise sa pousse ! What else ? ;)

- l'huile de coco (dans mes recettes c'est l'huile de coprah c'est la cousine de la coco. Elles sont toutes deux issues de la noix de coco, l'une de la pulpe fraiche et l'autre de la pulpe sèche. Mais elles ont exactement les mêmes propriétés, à un détail près : le prix !) La coprah ou la coco donne la mousse au savon et permet d'assurer la brillance !

- les poudres de sidr et shikakai sont deux poudres extra pour les cheveux (ce sont elles qui colorent les shampoings en marrons chocolat !) elles ont des propriétés extra pour les cheveux : brillance, favorise la pousse...

- à la trace, j'ajouterai un jaune d'oeuf. il permet d'hydrater et de fortifier le cheveu.

- Les HE de romarin et petit grain.

 

IMAG0542

 

-Les savons-shampoings sont les marrons sur les côtés-

La recette !

pour un shampoing-savon, je le surgraisse à 6% (en réduction de soude) et une concentration à la soude à 30%

- huile d'olive : 50%

- huile de ricin : 25%

- huile de coprah : 25%

A calculer sur soapcalc :

- la soude (pas de lessive de soude)

- la bière brune dégazéifiée (ici j'ai pris de la Guiness et je l'ai laissée au frigo dans un saladier pendant 4 jours)

La bière remplace l'eau pour cette recette.Comme la soude a un effet exothermique, j'ai granité la bière au congélateur 30mn avant de faire le mélange avec la soude.

Il faut bien dissoudre la soude dans la bière et respecter cet ordre : verser la soude DANS la bière et non l'inverse (pour éviter les projections) -> port de masque, lunettes et gants OBLIGATOIRE !

 

Le mélange de la soude/bière et des huiles a été fait à une température de 40°c ( les 2 mélanges étaient à la même température)

à la trace (je prépare mes petits bols avec les ingrédients avant de lancer la saponification) :

- un jaune d'oeuf

- poudre de sidr et poudre de shikakai (moitié/moitié) : 20% (du poids des huiles)

- HE de romarin : 50 gouttes / kg 

- HE de petit grain : 50 gouttes / kg

 

En route pour une cure de 5 semaines ! Je vous ferai part de mes remarques suite aux essais :) Je ferai même des photos après le 1er shampoing si vous êtes sages !

__________________________________________________________________________________________________

 

EDIT DU 12 NOVEMBRE 2017

 

Depuis le 20 octobre, je me régale de ce shampoing ! Oui c'est "presque" une réussite (je détaille plus bas) !

Mes cheveux sont beaux, brillants absolument pas secs (c'était un peu ma crainte)

Le cuir chevelu ne démange pas, il n'est pas sec non plus et les racines ne régraissent pas vite !

Alors pourquoi le "presque"??

Et bien, à la conception, j'avais un peu peur de la durée du savon dans le temps. En savonnerie, on essaie d'élaborer des recettes en tenant compte de plusieurs facteurs :

- la dureté (hardness), pour avoir un savon assez dur mais pas trop !

- le pouvoir lavant (cleansing), c'est la pouvoir décapant du savon (par exemple, un 100% coco est extrêmement décapant donc, idéal pour  ménage). Il faut trouver un idéal pour le visage ou le corps ou les mains...

-la douceur et l'hydratation (conditioning), pour obtenir un savon tout doux.

- le pouvoir moussant (bubbly), pour obtenir un savon avec une mousse abondante

- l'onctuosité (creamy), pour avoir un savon crémeux et moins moussant

(il y a également l'indice de iodine et l'INS)

Il y a donc, des différents indices et en composant la recette du shampoing SAF je savais que j'étais en dessous des normes conseillées par le calculateur SOAPCALC.

En "dureté" il est conseillé d'être entre 29 et 54 et le SAF SHAMPOING avait un indice dureté à 28 !

Et bien pas loupé, le savon de 50g est bon pour 5-6 shampoings maxi donc pas très rentable tout ça :D 

J'ai donc, changé ma recette pour améliorer cet indice ! chose faite ici !

Pour conclure un shampoing top ! je fais un rinçage à l'eau vinaigrée (vinaigre de cidre + eau) 2 fois/semaine après le shampoing et c'est tout bon ! Dommage qu'il fonde troooooop vite !!!

 

essai1 SAF SHAMP (1)

essai1 SAF SHAMP (2)

  Après une quinzaine de shampoings :)


07 septembre 2017

Recette YAOURT LAIT VEGETAL (sans soja !)

Bonjour les gourmand (e) s !

Aujourd'hui je voulais vous parler tambouille culinaire ! Quand mon deuxième garçon était bébé, il a été diagnostiqué comme intolérant à la protéine de lait de vache.

J'ai toujours beaucoup aimé le lait de vache et mon mari aussi, mais à cette annonce, on a commencé à remettre en question cette consomation (excessive) bah oui, le lait par définition c'est pour les bébés ! et le lait de vache ben, a priori, c'est pour les veaux !

Alors même si, depuis mon fils n'est plus intolérant (merci à notre pédiatre !) nous ne consommons plus de lait de vache. Mais nous n'avons pas pour autant supprimer tous les produits laitiers. (Nous gardons quelques fromages, le beurre et quelques yaourts) En boisson, petits et grands, nous avons opté pour les 'laits" végétaux (avoine, amande, riz, épeautre...)

Du coup, en rangeant mes placards, je suis re-tombée sur ma yaourtière (que je n'utilisais plus !) et me suis dis qu'il devait bien exister des recettes au lait végétal (même si évidement "lait" n'a que le nom de ces boissons, et qu'ils ne se fermentent pas !) car il est vrai qu'en magasin, ce sont, soit les yaourts au lait de soja (beurk et re-beurk...affaire de goût !) soit, les yaourts au lait de brebis (très bon certes mais qui reste d'origine animale donc) 

Vive la toile (du Web pas d'araignée :p) j'ai, donc, pu trouver plusieurs recettes dont celle de Cléa ou de Végébon ou encore de Katie

Je recherchais personnellement : 

- un yaourt ferme et crémeux (ni brassé ni flan)

- qui ne soit pas fade mais sans sucre ajouté

- qui soit rapide à faire 

- qui contient des ferments (les bêbêtes qui protègent notre intestin)

- qui peut créer une bonne base afin de multiplier les gôuts !

- à utiliser le lait d'avoine car il fait l'unanimité de la famille (je l'utilise déjà pour les crêpes, les béchamelles...)

- à conserver un maximum de vitamines et minéraux

 

Bon, avec tout ça, j'ai pu essayer cette recette (insipirée donc, des 3 blogs cités ci-dessus)

(pour 6 gros pots ou 8 pots de taille normale)

 

Pour faire la "gélatine" qui donnera la consistance aux yaourts, j'utilise l'agar-agar (une algue qui est très souvent utilisée en cuisine bio) et de l'eau.

Je la prépare avant pour ne pas faire bouillir le lait (et supprimer les vitamines), c'est pour ça que j'utilise de l'eau. (perso, j'utilise de l'eau du robinet qui est filtrée mais chacun fait comme il souhaite)

Je dilue 8g d'aguar-aguar (la marque Natali, en biocoop, vend cette poudre par sachet de 4g) dans un 1/2 litre d'eau et j'attends l'ébullition pour couper la plaque. J'attends le refroidissement complet (env. 30-40 mn)

Végébon propose de faire plusieurs blocs de "gélatine" pour que ça aille plus vite les fois d'après. Je n'ai pas essayé, mais pourquoi pas ! D'autant qu'ils se conservent plusieurs semaines au frigo.

IMAG0465[1]

Je coupe la "gélatine" en morceaux et les mets dans mon blender avec 250 ml de lait d'avoine. je mixe jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et homogène.

j'ajoute 120g de purée d'amande (attention pas de la pâte d'amande) ou une autre purée d'oléagineux est possible (tournesol, pistache...) je mets 120g car nous sommes des gourmands lol mais avec 100 à 110g ça fonctionne aussi !

j'ajoute également 250 ml de lait d'avoine (ce qui fait  en tout 1 litre de préparation) et les ferments (de soja idéalement).

je donne un coup de blender histoire que l'onctuosité s'opère !!!

et hop je verse dans les pots (sur les photos j'ai fait 3 pots "nature" et 3 pots avec des framboises du jardin cueillies par mes petits jardiniers en herbe !) et c'est parti pour 9 heures de yaourtière :) Ne pas hésiter à laisser 1h dans le frigo avant de les consommer.

IMAG0470[1]

Vous l'aurez compris c'est une base qui permet donc, de décliner toutes sortes de saveurs ! 

 

Prochainement j'essaierai les ajouts suivant : 

- noix de coco râpée

- banane en purée

- compote de pommes (elles arrivent dans les vergers hihi!!!!)

- pépites de chocolat

- extrait de gousse de vanille

 

Bon qppetit baby ! (comme chanterait katie Perry !)

Et vous, quelles sont vos recettes de yaourts préférées ?

 

 

Posté par Emy la fee bio à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

10 août 2017

Savon ménager : le 100% COCO en SAF

Salut ! 

Le premier savon que je souhaite présenter est le dernier que j'ai fait ! C'est un savon un peu spécial car il n'est pas du tout adapté au lavage du corps ou du visage.

C'est un savon ménager ou destiné à la lessive

En effet, depuis des années, j'ai arrêté la lessive industrielle pour un tas de raisons : prix, composants...

Alors, je l'ai remplacée par une lessive aux copeaux de savon de Marseille et de percarbonate de soude (recette ici) Mais voilà depuis que je me suis mise à la savonnerie, je me dis pourquoi encore acheter du savon alors que je peux le faire moi-même ?! Voilà, le savon de Marseille est fabriqué à chaud et je fabrique les miens à froid (SAF)

Le 100% coco est très souvent utilisé pour le ménage car l'huile végétale de coco dans les savons a un très fort pouvoir décapant (intéréssant pour le ménage moins pour la peau :D) il serait extrêment désséchant pour la peau -> mode croco activé !

Pour détacher avant le lavage j'utilise du savon noir liquide ou du savonà base de fiel de boeuf (acheté à la biocoop). Sauf que ce sont des achats, et que je me passerai bien des bouteilles plastiques supplémentaires et des produits que je pourrai largement remplacer par mes fabrications maison ;p

Donc, le savon 100% coco me permettra (dans un premier temps) de remplacer et mon détachant avant lessive et ma base de lessive !

Pour chaque fabrication de savon, il faut donc des matières grasses (ici c'est l'huile végétale de coco) et la soude. La soude doit être calculée au gramme près sous peine d'avoir un savon caustique (ça veut dire que toute la soude ne s'élimine pas après la saponification, ouai je sais... ça craint !) Donc, pour ça il existe plusieurs calculateurs de soude (mendru,  soapcalc... ce sont les 2 que j'utilise) il y a différents tutos bien fait pour les utiliser. il faut entrer le type de soude que vous utilisez (si c'est de la pure non diluée, ou de la lessive de soude donc déjà diluée, cette dernière est à préférer quand on débute) et d'entrer quelle huile vous utilisez et le calculateur vous dira combien de soude vous devrez mettre dans votre huile. Vous indiquerez également, le surgras désiré et le la quatité d'ajout de fragrance ou de poudre et tadammmmm !

C'est pourquoi dans les différentes recettes que vous verrez, il y aura souvent que des pourcentages à côté des ingrédients. Ca dépendra de la quantité des huiles que vous mettrez. Vous n'aurez jamais la quantité de soude car il vous faudra la calculer avec le calculateur selon VOS quantités d'huile utilisée.

Vous aurez une autre mention importante le pourcentage en surgras. je vous en parle déjà dans mon article précédent (ici) mais au plus le surgras est important au plus il y a de matière grasse en plus après saponification et donc, ça permet l'hydratation, douceur etc. sauf qu'ici dans notre recette et bien... ce n'est pas ce qu'on cherche :D Donc, je mets un petit surgras de 2% histoire d'être sûre de ne pas avoir de savon caustique. (j'aime garder la petite marge de sécurité). Donc, dans ma recette, je ferai le surgraissage "avec une réduction de soude" (grâce au calcul du calculateur :) ) et non pas "par ajout à la trace " (cette technique permet d'ajouter des huiles un peu plus précieuses ou certaines fragrance ou poudre. cette technique j'aurai l'occasion d'en reparler !)

Dernier point ! l'huile coco est précieuse à mes yeux pour deux choses : 

- on les trouve très souvent en pression à froid et vierges donc, pour finir en savon ménager je trouve que c'est un peu abusé !

- l'huile coco est assez chère, alors oui il y a bien l'huile de coprah (issue de la pulpe séchée de la coco) qui a exactement les mêmes caractéristiques que l'huile coco (issue de la pulpe fraiche de la coco) mais elle est bien pour les savons pour le corps... 

Du coup, j'utilise quoi ???

de la VEGETALINE 

Si si, la Végétaline (et pas une autre marque) est composé de 100% d'huile coco hydrogénée (donc, dépourvue d'odeur) ! à 4.50€ le kg qui dit mieux?

RECETTE : 

100% de végétaline

lessive de soude (à calculer selon la quantité de végétaline) - ici j'utilise de la lessive de soude (de marque Onyx) diluée à 30%

 

Comment procédé ?

 

D'abord préparer votre plan de travail ! plusieurs choses à prévoir : 

- une vieille nappe (cirée c'est mieux) si de la soude coule dessus

- une bouteille de vinaigre blanc (bouchon enlevé) - s'il y a une brulure de soude, y verser du vinaigre dessus ça calme la brulure.

- des gants, masque et vieux tablier

- des vieux bouts de tissus

1502303242254

 

Quel matériel ? (le garder pour la SAF uniquement)

 

- un mixer (plongeant) qui sera utilisé que pour les savons... en récupérer en ressourcerie, Emmaus, donnerie, braderie : c'est mieux :)

- une spatule en silicone ou plastique 

- un bécher en plastique avec un bec verseur c'est mieux (environs 2 litres )

- un pot en verre (d'1 litre pour mesurer la soude)

- balance précise au gramme près

- un moule (silicone, ou mieux de récup' : boite de lait coupé dans la longueur, un bac de glace c'est de saison lol ou tout autre récipient !)

- une vieille rape 

 

Allez on tambouille ?

 

1- calcule la soude nécessaire sur Soapcalc ou sur Mendru. Et laisse les quantités visibles et proche du plan de travail

2- Je mets la végétaline dans le béchet et la fais fondre au micro onde (ou tu peux la mettre dans un saladier en verre et la faire fondre en bain-marie)

3- laisse l'huile refroidir un peu (sans la laisser se solidifier)

1502303241184

4- met les gants et le masque 

1502303240197

5- branche le mixeur à proximité de ton bécher en plastique

6- mesure la soude dans le verre 

7- verse la soude dans l'huile d'une traite 

8- mixe la tambouille jusqu'à "la trace" (j'en parle ici)

9- verse la dans ton moule et place le hors de portée des animaux ou des enfants.

Ici, j'ai fais deux savons dans le moule bleu pour qu'ils me servent à un pain de détachant l'autre moule est un bac de glace

1502303241413

10- tu peux démouler ton savon 24h après pour le râper en copeaux (pour faire la lessive) et met le en "cure" dans un endroit sec et ventilé

1502404547342

 

1502404547588

 

11- sois patient (e) 4 semaines pour l'utiliser !

 

1502303240698

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Emy la fee bio à 15:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

24 juillet 2017

Potion qui soulage les boutons de varicelle

Coucou ! 

En ce bel été, mon deuxième lutin a contracté la varicelle, même si c'est compliqué pour lui, je suis rassurée qu'il la fasse maintenant plutôt qu'adulte ! il a 4 ans et les boutons sont impressionnants !

 

 Matériel : 

- flacon en verre (codigoutte ou flacon de récup') lavé et désinfecté !

 

Ingrédients (essaye d'utiliser des HE uniquement Bio) :

- Huile végétale de noisette : idéale en massage, c'est une huile dite "sèche" 

- HE de Niaouli : ici elle est interessante pour ses propriétés antiprurigineuse, bactéricides, anti-inflammatoire et BONUS : elle dope le système immunitaire

- HE de lavande vraie (ou fine) : elle est intéressante pour ses propriétés antiseptiques, calmantes, antalgiques et cicatrisantes

- HE de tea tree (arbre à thé) : elle est intéressante pour ses propriétés anti-bactériennes, anti-inflammatoires et anti-virales

* Pour rappel, on n'applique jamais des HE sur la peau sans un mélange avec une huile végétale. les HE sont solubles uniquement dans des matières grasses.

 

Je mélange environs 20ml d'HV avec 10 gouttes de chaque HE, et je tamponne les boutons au doigt ou à la compresse. (avant l'application, la peau est propre et sèche)

Le lendemain les boutons séchaient déjà !!! 

Posté par Emy la fee bio à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 juillet 2017

SAVONNERIE : Saponification A Froid (SAF) Chapter 1 !

Bonsoir,

Ca fait plusieurs jours que je veux aborder le sujet de la savonnerie ici ! ça y est je me lance !

Depuis plusieurs années que je me suis lancée dans la cosmétique hand-made et naturelle, je me sens vraiment à l'aise et passionnée. Mais, il me restait un gros chapitre qui me tenait vraiment à coeur et en même temps qui me faisait flipper : LA SAVONNERIE

Du coup, j'ai mis plusieurs mois à me lancer, j'ai lu de nombreux blogs, dossiers sur la SAF, livres etc. et me suis lancée ! En fait, ce qui me faisait peur c'était la manipulation de la soude caustique (hydroxyde de sodium). Alors oui, il faut être extrêment prudents, mais c'est vraiment passionnant ! de l'art, de la création alliés à de la chimie (je regrette aujourd'hui les cours de chimei où je n'étais pas très assidue!!!)

Bref, il y aura je pense un sacré pavé sur la saponification à froid (SAF) !

De nombreuses pages et dossiers sont consacrés à la SAF (pages fcb, dossiers aroma-zone, blogs divers et variés tous complémentaires -> revonssavons ou LPS ou soapacadabra ou soapsession)

J'ai aimé également deux livres (qui sont comlémentaires et passionnants avec astuces et recettes) : "faire ses savons naturels, c'est facile" de Cyrille SAURA-ZELLWEGER (ed. Jouvence) et "je crée mes savons au naturel" de Léanne et Sylvain CHEVALLIER (ed. terre vivante)

Donc, pourquoi j'en mettrai une couche supplémentaire ? Car nous avons tous une expérience unique à partager ! Et je serai fière de partager mes créations, points de vue et savoirs sur le sujet !

logo qui certifie la SAF en France

 

D'abord, qu'est-ce qu'un savon SAF ?

Un savon est une réaction chimique entre une matière grasse et une matière alcaline type soude caustique soit l'hydroxyde de sodium (NaOH). Les acides gras et le produit alcalin crée le savon (+ la glycérine)

cette réaction se réalise à froid car on ne chauffe pas le mélange, les huiles, beurres, fragrances, plantes, poudres... sont donc mieux préservés qu'avec le procédé de sponification à chaud, dit "la méthode au chaudron" (ex. de savons "à chaud" : le savon d'Alep, le savon de Marseille...)

En effet, la méthode au chaudron est la saponification traditionnelle, cependant, la glycérine est souvent retirée du savon pour être revendue à l'industrie de la cosmétique. Aussi, il n'y apas de "surgraissage" (voir plus bas) donc, moins de douceur et d'hydratation. Enfin, la méthode nécessite l'utilisation de beaucoup d'eau... bref pas très écolo ! 

Je vous passe le descriptif de la fabrication des savons industriels et les savons dits "artisanaux" que vous trouvez sur les marchés...

Bref, revenons à nos savons... Du coup, il y a un temps de séchage dit le temps de "CURE" pour que la soude s'évapore totallement. On estime ce temps à environs 4 semaines ça peut être plus selon les recettes. Si la cure n'est pas suffisante, le savon sera caustique, c'est à dire irritant voire très corrosif. Donc, il est nécessaire de respecter cette cure. 

 

Le savon SAF préserve donc, mieux les propriétés des matières utilisées. Surtout celles qui sont ajoutées à "LA TRACE". La trace est le moment où la réaction chimique entre les matières grasses et la soude s'opère. Le liquide change de couleur, s'épaissit.

Quand on prend une partie de la pâte et la laisse tomber, il y a une trace qui apparait, ce n'est plus liquide. Selon les ingrédients, les types d'huiles etc. la trace arrive plus ou moins rapidement.

sources : Aroma-Zone (trace moyenne d'un savon

 

Donc, pour préserver au mieux certaines huiles plus précieuses ou certaines poudres on les ajoute comme on dit "à la trace" après cette fameuse réaction chimique.

 

On parle également de savon "SURGRAS", le surgraissage est essentiel pour la SAF. Le surgraissage est en fait un pourcentage d'huile qui ne sera pas saponifié à la fin. (plus le savon est surgras, plus il est doux mais attention cependant à ne pas tomber dans le trop doux ! L'idéal serait entre 5 et 15%) Le surgraissage se fait de 2 façons :

- soit par réduction de soude (on met moins de soude que prévu théoriquement pour que la saponification soit effective)

- soit par surgraissage additionnel (on ajoute à la trace d'autres matières grasses à un pourcentage défini).

On peut même utiliser ces 2 méthodes en même temps (par exemple, réduire la soude de 5% + ajouter 3% d'huiles supplémentaires à la trace = ce qui fera un savon surgras à 8%)

Ok, c'est bien simple de parler de pourcentages etc. mais heureusement qu'il existe des calculateurs de soude ! (genre soapcalc ou mendrulandia ) Ils nous permettent de connaître l'indice de saponification (combien de soude faut-il pour transformer les acides gras d'une matière grasse en savon ?)

Sur ces calculteurs "il suffit" d'entrer les quantités de telle ou telle matière grasse, le pourcentage de surgraissage (en réduction de soude) et la quantité de soude théorique est calculée. 

Mais pour faire un "bon" savon de dureté suffisante, de douceur idéale, etc. il faut aussi allier les huiles ou beurres selon leurs propriétés et leurs réactions dans la soude ! Le calculateur prend en compte les paramètres des différentes huiles et donne un aperçu des propriétés des savons à la fin !

J'ai repris des informations de diverses sources pour faire un tableau_r_capitulatif ! ça aide à mieux comprendre quel type d'acide a quel type de réaction et quelle propriété ! ça évite de faire une aveugle confiance aux calculateurs :D

 

1497503235613

Premier chapitre de la SAF (bien théorique vous en conviendrez ! ) Mais c'est, je pense, important de bien saisir les bases théoriques pour comprendre les process, les râtés, les propriétés des savons etc.

A bientôt ! et n'hésitez pas à me laisser une petite bulle avec des remarques, questions ou suggestions !

 

 

 

 

 

Posté par Emy la fee bio à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

21 juillet 2017

Huile de massage pour les babychoux !

Salut les mam's !

Je souhaite partager l'huile de massage que j'utilise pour mes loulous (même mes deux grands me réclame régulièrement des massages :)

c'est hors de question que je paie une fortune pour une huile du commerce avec des fragrances synthétiques alors je voulais concilier odeur agréable, bonheur et naturel !

La recette de la tambouille ? : 

Pour environs 25ml.

Dans un flacon en verre tu peux mélanger les ingrédients un à un et le tour est joué ! 

- 30% (7,5g) d'huile de noisette (huile sèche idéale dans une huile de massage)

- 30% (7,5g) d'huile d'amande douce

- 30% ( 7,5g) d'huile de calendula (cicatrisante, nourissante, idéale pour les bébés)

- 13 gouttes d'HE de bois de rose (relaxante et sent divinement bon !)

- 13 gouttes d'HE de lavande vraie (cicatrise, relaxante)

- 8 gouttes de vitamine E (conservateur, évite le rancissement des huiles)

 

Un petit bonheur sensoriel à partager avec son enfant :)

 

Image associée

Posté par Emy la fee bio à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,